Les représentations professionnelles comme principe organisateurs des genres professionnels des formateurs d'adultes

  • Patrice BOUYSSIERES
  • Thierry MULIN
Mots-clés: formateurs d'adultes, professionnalisation, savoirs formatifs

Résumé

Initialisée par l’équipe REPERE de l’UMR EFTS (Bataille et al., 1997), la recherche sur les représentations produites par les groupes professionnels constitue une voie originale pour l’étude de la professionnalisation. Cette contribution présentera des résultats issus de recherches sur les représentations professionnelles que les formateurs, au sens générique du terme, élaborent à propos de leurs "savoirs professionnels" : contenus de formation et savoirs sur l’intervention formative elle même (Bouyssières, Trinquier, 2011). Les représentations professionnelles, en tant que représentations sociales (Moscovici, 1961) spécifiques, se construisent durant les interactions entre membres d’un même groupe professionnel. Ces instances sociocognitives aux fonctions évaluatives et identitaires se constituent en "principes organisateurs des diverses prises de position" (Doise, 1990) à propos de pratiques et d’objets professionnels polymorphes et peu chargés en injonctions orthodoxes. Les représentations professionnelles sont donc chargées d’enjeux intra et inter-groupaux : socialisation et personnalisation des gens de métier, différenciation -similitude quant aux métiers connexes. Rendant compte de la rencontre conflictuelle entre l’individuel et le collectif, durant laquelle se confrontent histoires de vie et historicité de la profession, les représentations professionnelles donnent accès à l’étude des genres et styles professionnels (Clot, Faïta 2000). L’observation, menée depuis 1998, de recherches-actions effectuées par des formateurs en formation à l'université, a permis de mettre au jour quatre "ensembles de prises de positions professionnelles" divergents relatifs aux savoirs formatifs. (...)

Publiée
2013-06-01