Ouvrir une session ou (S'inscrire) pour faire une soumission.

Liste de vérification de la soumission

En tant que partie intégrante du processus de soumission, les auteurs doivent s'assurer de la conformité de leur soumission avec tous les éléments suivants, et les soumissions peuvent être retournées aux auteurs qui ne sont pas conformes à ces directives.
  • La soumission n'a pas déjà été publiée, et elle n'est pas considérée actuellement par une autre revue (ou une explication a été fournie dans Commentaires au rédacteur).
  • Le fichier de la soumission est dans un format de fichier de document OpenOffice, Microsoft Word, RTF, ou PDF
  • Le texte se conforme aux exigences éditoriales décrites dans Directives aux auteurs, qui se trouve dans « À propos de la revue ».

Directives aux auteurs

La note aux coordinateurs de numéros thématiques présente les informations essentielles pour élaborer une proposition au comité éditorial et pour assuser si acceptée le suivi du processus éditorial du numéro. 

La note aux auteurs leur permet de produire des articles à soumettre en adéquation avec la ligne et les exigences éditoriales de la revue.

La feuille de style  doit être respectée par les auteurs pour la présentation de leur article pour soumission. 

Les normes APA doivent être appliquées dans le corps du texte et le référencement de bibliographique. 

RUBRIQUE "Vie de la Recherche en Formation des Adultes"

Cette rubrique est commune avec la Revue "Savoirs". Elle propose une veille bibliométrqiue des travaux francophones concernant la recherche scientifique sur la formation des adultes.

Numéro spécial 20 : Recherche, formation, ingénierie : quelle articulation ?

La relation entre recherche et formation est au coeur même de la pratique d’enseignement dans le supérieur car les enseignants-chercheurs construisent leurs enseignements sinon à partir de leurs propres travaux de recherche en s’appuyant sur des résultats de recherche scientifique. Cette relation reste fondamentale dans les projets d’établissement de l’enseignement supérieur. Elle se trouve au cœur des préoccupations des enseignants-chercheurs dès lors qu’ils construisent leurs interventions pédagogiques.

Numéro spécial 21 : Question(s) de transformation en éducation et en formation des adultes

Numéro spécial 21 dirigé par :
- Najoua MOHIB, Maître de conférences en Sciences de l’Éducation, LISEC, Université de Strasbourg.
- Solveig FERNAGU, Maître de conférences en Sciences de l’Éducation, CREF, Université Paris Nanterre.

Le milieu de l’éducation est traversé par une série de discours politico-institutionnels qui appellent à des changements « adaptatifs » pour répondre aux évolutions de l’environnement socio-économique et notamment du marché du travail. Si les actions de transformation opérées dans l’espace scolaire ont fait l’objet d’analyses approfondies tant du point de vue de leurs résultats que de leurs effets, peu de travaux se sont centrés sur le champ de la formation des adultes. Or, les transformations culturelles, technologiques ou encore réglementaires, à l’œuvre dans ce domaine, soulèvent de nombreuses interrogations.

Par exemple, dans quelle mesure la valorisation sociale des diplômes modifie-t-elle le rapport des adultes à la formation en même temps qu’elle redéfinit leurs besoins d’apprentissage? Est-ce que la culture de l’autonomie et de la responsabilité peut expliquer l’évolution du rôle des formateurs vers de nouvelles modalités d’intervention (accompagnement, conseil, éducation thérapeutique, etc.)? En quoi le recours au numérique réinterroge-t-il les postures pédagogiques des formateurs et leurs conceptions de l’apprentissage et comment l’usage des technologies contribue-t-il à reconfigurer leur activité professionnelle jusqu’à favoriser l’émergence de nouveaux métiers (ex. digital learning manager, community manager, conseiller pédagogique, etc.)? À quoi la succession des réformes de la formation professionnelle cherche- t-elle ou ne parvient-elle pas à répondre? En quoi l’objectif d’employabilité visé par les politiques de formation tout au long de la vie conduit-il à repenser les temporalités et les modes de la formation, plus distancielles, plus mixtes et plus proches des situations de travail? Quelles sont également les conséquences sur l’évolution des pratiques professionnelles, managériales et organisationnelles? Le développement de nouveaux espaces propices à l’apprentissage (co-working, learning-lab, fab-lab, etc.) peut-il être considéré comme un des résultats de cette transformation? Enfin, du point de vue scientifique, si le champ de la formation des adultes se transforme sous l’effet de mutations internes et externes, quels sont les changements induits au niveau de la recherche en sciences de l'éducation et de la formation, con- cernant, notamment, le choix des objets d’étude ou des approches méthodologiques?

Les textes attendus pourront aborder l’une ou l’autre des questions évoquées plus haut, sous différents angles d’approche (identitaire, organisationnel, pédagogique, etc.), tout en se référant à des domaines variés (conseil, enseignement, management, santé, social, etc.). Le positionnement de la recherche en sciences de l’éducation et de la formation en particulier, pour accompagner voire favoriser la transformation des systèmes de formation, pourra être interrogé, que ce soit en termes d’objets, de processus ou de dispositifs. Ce numéro vise à accueillir, à travers la pluralité des regards, des contributions théoriques et des recherches empiriques, mais aussi des comptes rendus d’expérience argumentés, permettant de mieux comprendre et d’expliquer les évolutions récentes de la formation des adultes, leurs problématiques et leurs enjeux.

Déclaration de confidentialité

Les noms et courriels saisis dans le site de cette revue seront utilisés exclusivement aux fins indiquées par cette revue et ne serviront à aucune autre fin, ni à toute autre partie.