ÉDITORIAL : L’APPROPRIATION DES ARTEFACTS MATÉRIELS ET SYMBOLIQUES DANS LES PRATIQUES D’ENSEIGNEMENT ET DE FORMATION DES ADULTES : ENJEUX, MODALITÉS ET TRANSFORMATIONS

  • Gwénaël LEFEUVRE Maître de conférences, UMR Éducation Formation Travail Savoirs (EFTS), université de Toulouse II
  • Germain POIZAT Maître d’enseignement et de recherche, Pôle Travail & Formation, université de Genève

Résumé

Dans l’univers de la formation, qu’il s’agisse de la formation d’enseignants ou de formation professionnelle, la question des modalités d’apprentissage/développement des adultes est centrale et récurrente. Une des tendances actuelles consiste à rompre avec les modèles classiques de l’apprentissage et du développement (linéaires, plaçant le sujet "en majesté" et comme déjà-là) pour se focaliser sur les transformations de l’activité (Lefeuvre, Garcia et Namolovan, 2009). Aussi, l’apprentissage et le développement ne sont plus pensés comme des processus isolés ou comme des pratiques particulières, séparées de la praxis. Les transformations, que l’on qualifie habituellement d’apprentissage/développement, sont en réalité inhérentes, intrinsèques à l’activité ici et maintenant ; activité qui peut par ailleurs être une pratique d’étude dans les formations à dominante curriculaire, ou une pratique de ré- élaboration lors de formations à dominante réflexive.
Publiée
2016-10-13