Séniors et formations numérisées : les conditions socio-organisationnelles de l'apprentissage en entreprise

  • Marie Benedetto-Meyer Centre Pierre Naville
  • Anca Boboc Maître de conférences à l'Université de Technologie de Troyes, chercheur associée au Laboratoire Printemps
  • Jean-Luc Metzger Chercheur à Orange Labs
Mots-clés: Salariés seniors, âge, représentations, formation professionnelle, numérisation de la formation, MOOC, COOC, approche par les capacités

Résumé

Dans cet article, nous nous intéressons au développement des dispositifs numériques de formation dans les entreprises et plus particulièrement à ses effets sur l’accès des seniors à la formation. Pour cela, nous présentons et analysons les résultats de deux enquêtes de terrain portant sur des dispositifs expérimentaux de formation digitale. Nous soulignons, en particulier, que, pour tirer un bénéfice opérationnel du suivi de ces formations, les apprenants doivent posséder des capacités acquises préalablement à la situation de dispense, capacités dont l’importance est renforcée par les configurations socio-organisationnelles actuelles. L’intérêt d’une telle approche est d’appréhender l’ensemble des dimensions concernant les pratiques d’apprentissage en milieu professionnel : le moment de la dispense, certes, mais aussi celui de la conception de la formation et celui de la mise en œuvre des savoirs dispensés ; le point de vue des apprenants, des formateurs et des ingénieurs de formation ; les niveaux macro, méso et micro ; et enfin, l’inégale distribution des capacités d’apprentissage en contexte de formation numérisée. En conclusion, nous suggérons que, pour permettre à tous les salariés – et en particulier aux seniors - de tirer bénéfice des nouveaux dispositifs de formation, les directions des entreprises devraient repenser les cadres organisationnels dans lesquels les salariés apprennent.

Publiée
2019-12-10
Rubrique
Numéro spécial 19 : Apprentissage des adultes et Environnements numériques